NOTRE
 DISTILLERIE
LA BELLE
HISTOIRE
La découverte

Éric découvre le Bénin en premier, en 2010, alors qu'il est volontaire pour Le Corps de la paix (Peace Corps, une association américaine) dans le nord du Bénin. Il s’engage pour développer l’accès au soin des populations. Plongé dans la vie locale, il découvre vite l'alcool populaire que l’on nomme Sodabi, une liqueur artisanale obtenue à partir de la sève des palmiers. La fabrication est rudimentaire et souvent précaire.

Un pari ambitieux 

En 2011, Eric décide de voyager en France pour rencontrer son ancien camarade de promotion Jake et d’autres amis. Il emporta avec lui une bouteille de sodabi qu’il espérait partager avec eux. Comme le sodabi était exclusivement fabriqué de façon informelle dans des petits villages, il était exclusivement vendu dans des bouteilles d'eau en plastique réutilisées sans étiquette et sans liste d'ingrédients. 

 

Arrivé à l’aéroport, la mystérieuse bouteille interpella le service de sécurité qui questionna Eric sur son origine. Eric expliqua alors que le liquide dans la bouteille était du sodabi, et que sa seule intention était de le partager avec ses amis internationaux qui n'en avaient jamais entendu parler ou n'en avaient jamais goûté. En fait, pour prouver qu'il s'agissait bien de sodabi et non d'un autre produit chimique dangereux, Eric du en boire une gorgée devant eux ! Après quelques échanges, la sécurité autorisa finalement la bouteille ouverte et non marquée dans l'avion, soulignant que l'opportunité de partager le sodabi avec des personnes internationales était une initiative louable

Après avoir atterri en France, Eric dégusta avec Jake le fameux sodabi qu’il avait rapporté dans ses valises. Des saveurs qu’ils n’avaient encore jamais perçues les séduisirent. Jake fut conquis et cerna le potentiel de cet alcool traditionnel en visitant le Bénin. Avec Éric, ils décidèrent alors de se lancer un défi : faire du sodabi un spiritueux raffiné ouvert sur le monde. Durant deux années, les idées convergèrent, les étapes se succèdèrent. Leur famille et amis les encouragèrent dans leur folle aventure à plus de 9 000 kilomètres de leur pays d'origine.

En 2013, l’histoire du sodabi Tambour Original débutait avec la Distillerie Béninoise.

 

​À notre image,

Les battements du tambour incarnent la culture africaine, marquant les étapes importantes d'une vie tout comme le sodabi, qui résonnent à travers chaque individu. À chaque instrument correspond un rythme que l'on peut jouer de mille façons différentes à l’image du sodabi traditionnel qui varie au rythme des distillations. 

En intégrant une note de notre culture musicale, notre sodabi incarne la rigueur, la discipline et la complexité des battements de tambours qui ont honoré la terre africaine depuis des générations. Fiers de ces valeurs, nous avons élaboré Tambour Original, une redéfinition du sodabi qui salue l’avenir brillant de l’Afrique occidentale tout en préservant la richesse de ses traditions. 

 

Le python, encerclant le tambour, symbolise la religion vaudou dont le Bénin est le berceau. Il est l'animal le plus vénéré en particulier à Ouidah, ville historique du Bénin, où il est même sacré.  

Qualité

comme maître mot.

comme exigence.

Traçabilité

CONJUGUER
TRADITION
&
MODERNITÉ

meilleure qualité.

Double distillation,

Pour produire le meilleur sodabi au monde, nous nous appuyons sur un réseau d'agriculteurs locaux qui récoltent la plus haute qualité de sève de palmiers. Ensuite nous menons des tests de contrôle qualité et une surveillance de la fermentation dans nos installations. Toute la chaîne est tracée afin de garantir une sécurité maximale.

 

Nous utilisons des équipements de distillation de norme mondiale importés d’Europe et des États-Unis pour distiller le vin de palme par deux fois. Bien que ce processus prenne plus de temps et nécessite une surveillance plus rigoureuse, la lente distillation permet d'éliminer les mauvais alcools en têtes et en queues, et un excès d'eau pour ne garder que le cœur, pur. Cela contribue à rendre Tambour Original si différent.

 

Unique,

comme nos bouteilles.

Nous avons refusé de faire le choix de l’automatisation. Chaque bouteille Tambour Original  passe par nos mains qui assemblent chaque partie de la bouteille individuellement de l’embouteillage au conditionnement en passant par le bouchonnage et la pose d'étiquettes. 

En moyenne, de l'état de vin de palme jusqu'à devenir du sodabi, il faut compter quatre mois pour l'Arrangé. C'est le temps nécessaire à la distillation et la macération au contact du chêne américain.